NOS FIGURINES

Sergent Sylvester Antolak

24 mai 1944, dans les environs d’Anzio en Italie.

Le Sergent Silvester Antolak, 26 ans, mêne ses troupes de la 3e
division d’infanterie, dans le cadre de l’opération Shingle.
Un assaut amphibie pour déborder les forces allemandes
de la ligne Gustave et se diriger vers Rome.

Ils parcourent une plaine à découvert, lorsque le tir d’une
mitrailleuse allemande les surprend…

Elle est à 200 mètres, droit devant, sur un terrain totalement
dégagé. Les hommes d’Antolak tentent de se protéger comme
ils peuvent, les balles sifflent, ils sont des cibles de choix,
ils sont à découvert…

Alors, sous le regard médusé de ses soldats, le Sergent Sylvester
Antolak se lève, hurle, tire et se met à courir pour servir de cible et détourner le tir de la mitrailleuse allemande…

Les allemands regardent ce drôle de soldat qui court sur
un terrain vierge de toute cachette, puis ils le visent et se mettentà tirer…

L’attente n’est pas longue, fauchée par une balle, le sergent
s’écroule dans la poussière…

Mais à la stupeur générale, le sergent Antolak se relève, reprend
son arme, son casque et recommence à courir, à hurler, à tirer…

Les tirs allemands reprennent, ne visent plus que lui, permettantà ses hommes d’avancer, mais malgré sa course en zigzag, pour la seconde fois, le sergent est au sol…

Malgré la douleur des deux blessures, le Sergent Antolak
se relève, récupère son arme, son casque et repart en courant…

Blessé au bras droit, il ne peut plus tenir sa Thompson…peu
importe, il la coince avec son bras gauche et court…

Alors qu’il finit par se rapprocher des allemands, il est fauché une troisième fois…

Et pour la troisième fois, il se relève et se remet à courir…

Mais il est maintenant bien prêt des allemands,
ses tirs font mouche, il en tue deux, oblige les autres à se rendre,
ses hommes sont là aussi, protégés par la course folle de leur
sergent…
Le Sergent Sylvester Antolak mourra quelques instants plus tard,en repartant au combat vers une nouvelle position ennemie,
touché une quatrième fois…
Le Sergent Sylvester Antolak est décoré de la Medal of Honor…
Figurine inspirée par la série Netflix©, « Medal of honor ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 3 =